PRESS RELEASE – APPEAL TO BILL 21 DECISION

July 23, 2019

UPDATE: Tuesday July 23, 2019

La version française suit.

– For Immediate Release –

CIVIL LIBERTIES GROUPS SEEK LEAVE TO APPEAL BILL 21 DECISION

NCCM & CCLA file an application for leave to appeal Justice Yergeau’s decision

(Montreal – June 23, 2019)

The National Council of Canadian Muslims (NCCM) and the Canadian Civil Liberties Association (CCLA) have filed an application for leave (attached) to appeal the Honourable Justice Yergeau’s decision in Hak c. Procureure générale du Québec, 2019 QCCS 2989. P

The NCCM & CCLA submit that leave should be granted because, in their estimation, the decision contains a number of important errors of law.

The new application asks the Quebec Court of Appeal to take another look at the decision that denied a request to suspend operation of the Act respecting the laicity of the State (Bill 21).

The “Laicity” Act bans people who wear religious symbols from holding a variety of public sector jobs, including as teachers, police officers and prosecutors. The law will most seriously curtail the freedoms of Muslim women who wear the hijab, Jews who wear the kippa, and Sikhs who wear turbans.

The NCCM and CCLA filed a constitutional challenge of the Act hours after it was enacted, and with it, asked the court for an urgent interim measure – to suspend the Act’s operation.

“We promised Quebecers and Canadians that we would stand up for their rights and we intend to do exactly that,” says NCCM Executive Director Mustafa Farooq, “We believe, as we always have, that this piece of legislation has no place being on the books in 2019. This is a historic moment as Quebecers of all faiths and backgrounds come together to oppose an unjust law, and stand with us in filing our application for leave.”

“It is not acceptable to hang signs telling certain people they are not welcome in stores, beaches, parks, or workplaces. A law that excludes people because of who they are and how they dress is both absurd and abhorrent – it has no place in a society that values justice, equality and freedom. This is why we fight,” says Noa Mendelsohn Aviv, Equality Program Director at the Canadian Civil Liberties Association.

The appellants are represented by Catherine McKenzie and Olga Redko of the distinguished litigation firm IMK LLP of Montreal.

The NCCM is an independent, non-partisan and non-profit organization that is a leading voice for civic engagement and the promotion of human rights.

The Canadian Civil Liberties Association (CCLA) is a national, non-partisan, non-profit organization that works to protect the rights and freedoms of all people in Canada.

CONTACTS:

English:

Mustafa Farooq, NCCM Executive Director, mfarooq@nccm.ca or 613-406-2525

Noa Mendelsohn Aviv, CCLA Equality Program Director, mendelsohnaviv@ccla.org, 647-780-9802

French:

Bochra Manai, NCCM Quebec Public Affairs Spokesperson, bmanai@nccm.ca or +1 (438) 932-7197

Sarah Abou-Bakr, NCCM Quebec Community Relations Coordinator, saboubakr@nccm.ca or 613-254-9704 Ext 236

– Pour diffusion immédiate –

GROUPES DE LIBERTÉS CIVILES DEMANDENT À LA COUR DE RÉVISER SA DÉCISION SUR LE PROJET DE LOI 21

Le CNMC et l’ACLC soumettent une demande d’autorisation d’en appeler de la décision du Juge Yergeau.

(Montréal – 23 juin 2019)

Le Conseil national des canadiens musulmans (CNMC) et l’Association canadienne des libertés civiles (ACLC) ont aujourd’hui soumis une demande d’autorisation d’en appeler de la décision de l’Honorable Juge Yergeau dans l’affaire Hak c Procureure générale du Québec, 2019 QCCS 2989 (ci-jointe).

Le CNMC et l’ACLC soumettent que l’autorisation d’en appeler devrait leur être octroyée puisque la décision initiale contient plusieurs erreurs importantes de droit.

La nouvelle demande vise à ce que la Cour d’appel du Québec révise la décision rejetant la demande de suspendre l’application la Loi sur la laïcité de l’État (projet de loi 21).

La Loi sur la « laïcité » empêche les individus qui portent un symbole religieux d’avoir certains postes dans le secteur public, incluant celui d’enseignant, de policier et de procureur. Cette loi va significativement restreindre les droits et libertés d’individus, notamment des femmes musulmanes qui portent le hijab, des juifs qui portent la kippa, et des sikhs qui portent un turban.

Le CNMC et l’ACLC ont contesté la validité de la nouvelle loi au lendemain de son adoption, au motif qu’elle est inconstitutionnelle. Les organisations ont simultanément invoqué une mesure provisoire d’urgence : la suspension de l’application de la loi.

« Nous avons promis aux Québécois et aux Canadiens que nous élèverions notre voix pour protéger leurs droits et libertés. C’est exactement ce que nous faisons. »  dit Mustafa Farooq, Directeur exécutif du CNMC. « Nous croyons, et nous avons toujours cru, que cette loi n’a pas sa place en 2019. C’est un moment historique que de voir les Québécois de toutes les confessions s’allier pour s’opposer à une loi injuste et nous appuyer dans notre demande d’autorisation pour en appeler de la décision. »

« Il n’est pas acceptable d’afficher des signes interdisant l’accès à certaines personnes à des boutiques, des plages, des parcs, ou des milieux professionnels. Une loi qui exclut des individus en raison de leur identité et de leur façon de s’habillant est à la fois absurde et aberrante; une loi du genre n’a pas de place dans une société qui promeut la justice, l’égalité et la liberté. C’est pour cela que nous nous battons. » dit Noa Mendelsohn Aviv, Directrice du Programme égalité de l’ACLC.

Les demandeurs sont représentés par Catherine McKenzie et Olga Redko de la firme distinguée IMK LLP de Montréal.

Le CNMC est une organisation nationale indépendante non-partisane à but non-lucratif qui est une voix éminente pour l’engagement civique et la promotion des droits de la personne.

L’Association canadienne des libertés civiles est une organisation nationale non-partisane à but non-lucratif qui travaille à protéger les droits et libertés de tous les individus au Canada.

CONTACTS:

Anglais:

Mustafa Farooq, Directeur exécutif du CNMC, mfarooq@nccm.ca ou 613-406-2525

Noa Mendelsohn Aviv, Directrice du Programme égalité de l’ACLC, mendelsohnaviv@ccla.org, 647-780-9802

 

Français:

Bochra Manai, CNMC Quebec, Porte-paroles de affaires publiques, bmanai@nccm.ca ou +1 (438) 932-7197

Sarah Abou-Bakr, CNMC Quebec, Coordinatrice des relations communautaires, saboubakr@nccm.ca ou 613-254-9704 Ext 236