Passer au contenu principal
rechercher

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

18 mai 2021

TORONTO – L'Association canadienne des libertés civiles (ACLC) prend des mesures pour contester une injonction obtenue par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse le vendredi 14 mai 2021. Aucune partie n'a été entendue par la Cour concernant les restrictions importantes à la liberté d'expression , la liberté d'association et la liberté de réunion pacifique en vertu des termes exceptionnellement larges de l'injonction.

Si la Nouvelle-Écosse n'est pas disposée à demander l'annulation de l'injonction, l'ACLC cherchera à l'annuler ou à la modifier par l'intermédiaire des tribunaux.

« Nous préférerions travailler avec le gouvernement pour modifier l'injonction », a déclaré Cara Zwibel, directrice des libertés fondamentales à l'ACLC. "Mais si le gouvernement ne travaille pas avec nous pour affiner l'injonction, nous serons obligés de porter l'affaire devant les tribunaux."

«L'injonction interdit actuellement toutes les manifestations dans la province – y compris les manifestations à distance sociale, telles que les manifestations au volant. C'est une interdiction indéfinie de la liberté de réunion et de la liberté d'expression qui est injustifiable.

« Plus récemment en Alberta, une injonction générale contre les activités de protestation a été modifiée avec le consentement des Services de santé de l'Alberta. Elle a été modifiée de sorte qu'elle ne s'appliquait qu'aux individus et groupes initialement visés par l'injonction et ne pouvait pas être utilisée pour faire en sorte que tous les Albertains soient arrêtés pour outrage au tribunal. Nous accueillerions favorablement cette approche en Nouvelle-Écosse et sommes prêts à conseiller la Nouvelle-Écosse sur la meilleure façon de chercher à modifier l'injonction existante.

«Cela n'a pas besoin d'être litigieux ou coûteux pour les contribuables – c'est un problème qui peut être facilement résolu si le gouvernement est prêt à accepter et à reconnaître que les droits fondamentaux et les protocoles de santé publique peuvent et doivent coexister. Nous ne pouvons qu'espérer que le bon sens prévaudra », a conclu Zwibel.

Lisez la dernière lettre à la Nouvelle-Écosse ici.

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L'ACLC est une organisation indépendante à but non lucratif avec des partisans de partout au pays. Fondée en 1964, l'ACLC est une organisation nationale de défense des droits de la personne engagée à défendre les droits, la dignité, la sécurité et les libertés de toutes les personnes au Canada.

Pour les médias

Pour d'autres commentaires, veuillez nous contacter à media@ccla.org.

Pour les mises à jour en direct

Veuillez continuer à vous référer à cette page et à nos plateformes de médias sociaux. On est dessus InstagramFacebook, et Twitter.

Fermer le menu
fr_CAFrançais du Canada