Passer au contenu principal
rechercher

Le 3 décembre 2021, la Cour supérieure de justice de l'Ontario a confirmé la constitutionnalité des récents changements apportés au système de publicité électorale des tiers de l'Ontario dans l'affaire Working Families. Les changements restreignent le montant que les tiers (c'est-à-dire les partis politiques ou les candidats non) peuvent dépenser pour la publicité, y compris la publicité thématique. Ces règles avaient déjà été jugées inconstitutionnelles parce qu'elles restreignaient déraisonnablement la liberté d'expression, mais le gouvernement de l'Ontario a invoqué la Charte clause nonobstant afin que la loi s'applique même si un tribunal a trouvé une Charte violation.

Un groupe comprenant des syndicats et des individus a lancé une deuxième contestation des restrictions, arguant que les règles restreignent de manière déraisonnable le droit de vote, qui est protégé par le Charte et, contrairement à la liberté d'expression, elle ne peut être annulée par la clause nonobstant. L'ACLC est intervenue dans les affaires antérieures et plus récentes, soulignant la nature intéressée des modifications de la loi électorale qui peuvent profiter aux candidats sortants. L'ACLC n'est pas en désaccord avec les limites des dépenses publicitaires électorales, mais la loi actuelle les limite à une année complète avant les élections, ce qui peut déraisonnablement refroidir la volonté des gens de critiquer le gouvernement ou de s'engager dans des campagnes liées à des questions politiques importantes du jour. .

La décision la plus récente de la Cour supérieure a reconnu le principe important selon lequel le droit de vote doit être interprété d'une manière « qui protège le processus démocratique contre les agissements partisans intéressés dans le but ou pour effet d'isoler les titulaires. » Malheureusement, la Cour a finalement conclu que les restrictions de dépenses étaient soigneusement adaptées au modèle égalitaire des élections et a rejeté la demande.

Vous pouvez en savoir plus sur cette affaire et les arguments juridiques de l'ACLC ICI.

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L'ACLC est une organisation indépendante à but non lucratif avec des partisans de partout au pays. Fondée en 1964, l'ACLC est une organisation nationale de défense des droits de la personne engagée à défendre les droits, la dignité, la sécurité et les libertés de toutes les personnes au Canada.

Pour les médias

Pour d'autres commentaires, veuillez nous contacter à media@ccla.org.

Pour les mises à jour en direct

Veuillez continuer à vous référer à cette page et à nos plateformes de médias sociaux. On est dessus InstagramFacebook, et Twitter.

Fermer le menu
fr_CAFrançais du Canada