Passer au contenu principal
rechercher

30 mars 2021

Qui se soucie des lois et des droits pendant une pandémie? Nous le faisons à l'ACLC parce que la loi devient un bouclier contre les conséquences imprévues au détriment des marginalisés. De plus, la loi confère la légitimité nécessaire à un ingrédient essentiel à une réponse réussie à une pandémie de santé publique : la confiance du public. La loi offre un discours précieux au public, avide d'informations et de connaissances sur la pandémie, méfiant des commentaires politiques, mais soudainement plus dépendant des dirigeants politiques que jamais. Les dirigeants et experts de la santé publique deviennent à juste titre des rock stars, mais surtout en période de crise, l'état de droit met le civil dans la civilisation. Au milieu de la mosaïque de réponses décentralisées à la pandémie et à la consternation du public, la protection des droits humains universels devient à juste titre le domaine du discours juridique.

Lire l'intégralité Les droits canadiens pendant la COVID-19 : rapport provisoire sur la deuxième vague de la COVID-19 ici. 

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L'ACLC est une organisation indépendante à but non lucratif avec des partisans de partout au pays. Fondée en 1964, l'ACLC est une organisation nationale de défense des droits de la personne engagée à défendre les droits, la dignité, la sécurité et les libertés de toutes les personnes au Canada.

Pour les médias

Pour d'autres commentaires, veuillez nous contacter à media@ccla.org.

Pour les mises à jour en direct

Veuillez continuer à vous référer à cette page et à nos plateformes de médias sociaux. On est dessus InstagramFacebook, et Twitter.

Fermer le menu
fr_CAFrançais du Canada