Passer au contenu principal
rechercher

L'anglais suit

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

REMARQUES À L'OCCASION DE L'ANNIVERSAIRE D'UNE HYPOCRISIE – LA LOI 21

TORONTO, le 16 juin 2022 — Noa Mendelsohn Aviv, directrice générale et avocate générale à l'Association canadienne des libertés civiles (ACLC), a fait la déclaration suivante :

À l'occasion du troisième anniversaire de l'adoption de la loi 21, Loi sur la laïcité de l'État. l'ACLC exprime sa solidarité envers les Québécoises et les Québécois lésés par cette loi et réitère son engagement à lutter contre cette violation flagrante des droits.

La loi 21 a ouvert une ère que nous pensions ne plus jamais revoir, alors que des femmes, des groupes religieux minoritaires et certains musulmans sont lésés en raison de symboles fondamentaux de leur identité ; Où l'on dira à des enfants : tu ne peux pas choisir ce que tu veux faire quand tu seras grand – les enfants comme toi ne sont pas autorisés à exercer certaines professions.

C'est pourquoi nous contestons cette loi devant les tribunaux. Nous contestons une loi inconstitutionnelle qui lèse des gens sur la base du sexe et de la religion ; une loi qui a une incidence disproportionnée sur les personnes issues des minorités raciales et immigrantes.

Chaque jour, au Québec et dans le monde, des manifestants et des militants luttent, en masse, pour l'événement d'un monde meilleur : pour les droits des femmes, pour la justice raciale et pour l'égalité.

Lorsqu'une loi qui se veut neutre en réalité plus de tort aux personnes qui portent des symboles religieux en raison de leur foi ou de leur identité, il s'agit d'une violation des droits religieux.

Les répercussions cruelles et cyniques de cette loi ruinent l'avenir de nombreux Québécoises et Québécois.

L'ACLC le sait, nos associés de litige, les autres parties et les intervenants le savent, ainsi que d'innombrables autres Québécoises et Québécois qui croient aux droits de la personne et qui protestent contre cette loi.

Je tiens à remercier notre extraordinaire équipe juridique d'IMK, David Grossman, Olga Redko et Léa Charbonneau, qui représentent l'ACLC dans notre contestation judiciaire.

Avec leur aide, nous joignons nos efforts à ceux de toutes les personnes qui croient en la liberté et l'égalité pour tous, sans distinction de sexe, de religion ou de race – et nous continuons à nous battre jusqu'à ce que la loi 21 soit invalidée ou abrogée.

-30-

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L'ACLC est un organisme indépendant à but non lucratif qui compte des partisans dans tout le pays. Fondée en 1964, c'est un organisme de défense des droits de la personne qui opère à l'échelle du pays pour défendre les droits, la dignité, la sécurité et la liberté de toute la population du Canada.

Communications avec les médias :

media@ccla.org
Alex Nanoff – 613.709.6318

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

16 juin 2022

REMARQUES SUR L'ANNIVERSAIRE D'UNE PARodie – LOI 21

TORONTO — Noa Mendelsohn Aviv, directrice exécutive et avocate générale de l'Association canadienne des libertés civiles, a fait la déclaration suivante :

À l'occasion du troisième anniversaire du projet de loi 21, l'ACLC continue de soutenir les Québécois lésés par cette loi - et réitère son engagement à lutter contre cette violation flagrante des droits.

Le projet de loi 21 a inauguré une ère que nous pensions ne jamais revoir, lorsque des femmes, des groupes religieux minoritaires, certains musulmans, sont lésés en raison de symboles fondamentaux pour qui ils sont ; quand on dira à certains enfants : vous ne pouvez pas grandir pour devenir ce que vous choisissez – les enfants comme vous ne sont pas autorisés à exercer certaines professions.

C'est pourquoi nous combattons le projet de loi 21 devant les tribunaux. Nous contestons une loi inconstitutionnelle qui blesse les gens sur la base du sexe et de la religion ; une loi qui a un impact disproportionné sur les personnes issues de communautés raciales minoritaires et immigrées.

Chaque jour au Québec et partout dans le monde, il y a des manifestants et des militants, en masse, qui se battent pour un monde meilleur : pour les droits des femmes, pour la justice raciale et pour l'égalité.

Lorsqu'une loi qui prétend être neutre est en réalité très préjudiciable aux personnes qui portent des symboles religieux en raison de leur foi ou de leur identité, il s'agit d'une violation des droits religieux.

L'impact cruel et impitoyable de cette loi détruit l'avenir de nombreux Québécois.

L'ACLC le sait, nos partenaires en litige, les autres parties et intervenants le savent, tout comme d'innombrables autres Québécois qui croient aux droits de la personne et qui protestent contre cette loi.

Je tiens à remercier notre équipe juridique extraordinaire d'IMK : David Grossman, Olga Redko et Léa Charbonneau qui représentent l'ACLC dans notre contestation judiciaire.

Avec leur aide, nous nous joignons à toute personne qui croit en la liberté et l'égalité pour tous, sans distinction de sexe, de religion ou de race - et nous continuerons à nous battre jusqu'à ce que le projet de loi 21 soit invalidé ou abrogé.

-30-

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L'ACLC est une organisation indépendante à but non lucratif avec des partisans de partout au pays. Fondée en 1964, l'ACLC est une organisation nationale de défense des droits de la personne engagée à défendre les droits, la dignité, la sécurité et les libertés de toutes les personnes au Canada.

Personne-ressource pour les médias :

media@ccla.org
Alex Nanoff – 613.709.6318

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L'ACLC est une organisation indépendante à but non lucratif avec des partisans de partout au pays. Fondée en 1964, l'ACLC est une organisation nationale de défense des droits de la personne engagée à défendre les droits, la dignité, la sécurité et les libertés de toutes les personnes au Canada.

Pour les médias

Pour d'autres commentaires, veuillez nous contacter à media@ccla.org.

Pour les mises à jour en direct

Veuillez continuer à vous référer à cette page et à nos plateformes de médias sociaux. On est dessus InstagramFacebook, et Twitter.

Fermer le menu
fr_CAFrançais du Canada