Passer au contenu principal
rechercher

Le 14 aoûte, l'ACLC a présenté des mémoires au comité spécial chargé d'examiner les Loi sur la protection des renseignements personnels. Bien que les examens antérieurs des comités aient généré substantiel recommandations, aucune de ces recommandations n'a été mise en œuvre à ce jour. Alors que la loi approche maintenant de sa 20e anniversaire, l'ACLC a présenté ses observations à la fois dans le but de réparer les vices de la loi et un oeil pour comment ça pourrait être complété rencontrer le intimité défis des deux prochaines décennies. L'ACLC croit que la première étape pour réinventer le régime de protection de la vie privée du secteur privé de la Colombie-Britannique consiste à renforcer l'engagement de PIPA envers la protection de la vie privée en tant que droit de la personne. C'est surtout important dans des contextes où les individus ont souvent beaucoup moins de pouvoir que les entreprises avec lesquelles ils interagissent, qu'il s'agisse de consommateurs, d'entrepreneurs ou d'employés. Un cadre des droits de la personne donnerait à la Colombie-Britannique la bonne lentille juridique et analytique pour encadrer les défis de la vie privée d'aujourd'hui et de demain. 

 L'ACLC a également fait diverses recommandations concernant la collecte de données biométriques, l'utilisation de l'intelligence artificielle dans la prise de décision, À propos ce que signifie « anonymiser » les informations personnelles et les protections de la vie privée pour les groupes vulnérables, en particulier les jeunes. Les jeunes et les enfants sont toujours mal desservis par la loi sur la protection de la vie privée et à une époque où tant d'enfants naviguent sur Internet et se connectent à leur téléphone à l'aide de la technologie de reconnaissance faciale, la Colombie-Britannique doit viser à être en avance sur son temps. Un des notre les recommandations les plus importantes concernent également la façon dont nous comprenons le rôle du « consentement » dans la négociation des limites de la vie privée. Le consentement est un concept de principe qui a une place critique dans le droit contemporain de la protection de la vie privée. Tout cadre pour le consentement devrait donc être fondée sur des principes, claire et conçue dans le but de protéger les droits des individus et des groupes marginalisés. 

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L'ACLC est une organisation indépendante à but non lucratif avec des partisans de partout au pays. Fondée en 1964, l'ACLC est une organisation nationale de défense des droits de la personne engagée à défendre les droits, la dignité, la sécurité et les libertés de toutes les personnes au Canada.

Pour les médias

Pour d'autres commentaires, veuillez nous contacter à media@ccla.org.

Pour les mises à jour en direct

Veuillez continuer à vous référer à cette page et à nos plateformes de médias sociaux. On est dessus InstagramFacebook, et Twitter.

Fermer le menu
fr_CAFrançais du Canada