Passer au contenu principal
rechercher

9 juin 2021

Le 4 juin 2021, l'ACLC a présenté des observations au ministère du Solliciteur général de l'Ontario concernant les modifications proposées par le gouvernement aux règlements régissant l'isolement et l'inconduite des détenus.

Les modifications proposées au règlement 778 contiennent quelques modifications bienvenues, notamment des exigences pour les établissements de fournir des soins spécialisés et des unités médicales aux personnes incarcérées en situation de crise, et un geste vers l'établissement d'un processus alternatif de règlement des différends pour les problèmes d'inconduite. Les changements proposés répondent également à des contestations constitutionnelles – y compris le cas de l'ACLC qui a établi que l'isolement cellulaire prolongé et indéfini était inconstitutionnel.

Malheureusement, cependant, l'ACLC est préoccupée par le fait que les changements proposés par le gouvernement sont insuffisants pour remédier aux violations des droits bien documentées et continues dans les prisons provinciales de l'Ontario.

Les mémoires de l'ACLC mettent en évidence un certain nombre de domaines dans lesquels nous pensons que la proposition du gouvernement ne respecterait pas les normes constitutionnelles :

  • Processus d'examen et garanties procédurales inefficaces pour les placements en isolement.
  • Protections inadéquates offertes aux personnes ayant des problèmes de santé mentale.
  • Exceptions extrêmement larges aux limites supérieures (constitutionnellement requises) du temps passé dans des conditions qui s'apparentent à l'isolement cellulaire.

Nous avons également exhorté le gouvernement à incorporer des garanties d'équité procédurale claires dans le processus d'arbitrage pour inconduite.

En fin de compte, ces modifications ne vont tout simplement pas assez loin pour atteindre leur objectif déclaré d'améliorer la sécurité et la responsabilité des établissements correctionnels et de réduire de manière significative le recours à la pratique de l'isolement et les dommages causés par celle-ci.

LISEZ LES SOUMISSIONS COMPLÈTES ICI

À propos de l'Association canadienne des libertés civiles

L’ACLC est un organisme indépendant à but non lucratif qui compte des partisans dans tout le pays. Fondée en 1964, c’est un organisme de défense des droits de la personne qui opère à l’échelle du pays pour défendre les droits, la dignité, la sécurité et la liberté de toute la population du Canada.

Pour les médias

Pour d'autres commentaires, veuillez nous contacter à media@ccla.org.

Pour les mises à jour en direct

Veuillez continuer à vous référer à cette page et à nos plateformes de médias sociaux. On est dessus InstagramFacebook, et Twitter.

Fermer le menu
fr_CAFrançais du Canada