Passer au contenu principal
rechercher
Intelligence artificielleINTIMITÉRéforme de la loi sur la protection de la vie privée

L'ACLC contribue aux consultations sur le cadre d'IA de l'Ontario

Par 4 juin 2021#! 30ven, 03 JUIN 2022 19:03:15 -0400P1530#30VEN, 03 JUIN 2022 19:03:15 -0400P-7AMERICA / TORONTO3030AMERICA / TORONTOX30 03 PM30PM-30VER, 03 JUIN 2022 19:03:15 -0400P7AMER 03 JUIN 2022 19:03:15 -0400037036PMVENDREDI = 55#! 30ven, 03 Juin 2022 19:03:15 -0400PAMERICA / TORONTO6#JUIN 3RD, 2022#! 301ven 2022 19:03:15 -0400p151ven. :03:15 -0400p-7America/Toronto3030America/Torontox30#!30Ven, 03 Juin 2022 19:03:15 -0400pAmerica/Toronto6#Sans commentaires

L'ACLC a été ravie d'avoir l'occasion de participer à la consultation du gouvernement de l'Ontario sur l'IA digne de confiance. Nous avons abordé les éléments clés du cadre proposé, en soulignant la nécessité de transparence, de responsabilité et d'un cadre juridique efficace et exécutoire pour régir les utilisations de l'intelligence artificielle dans les secteurs public et privé.

Nous avons également appelé à une consultation communautaire significative concernant l'interdiction potentielle de l'IA dans certains cas d'utilisation où les populations vulnérables courent un risque extrêmement élevé de partialité. Le seuil de ce qui constitue un «risque extrêmement élevé» nécessitera une consultation avec les communautés autochtones, noires et autres qui subissent régulièrement une discrimination systémique afin de définir cette limite de manière appropriée, compte tenu des graves menaces que la prise de décision automatisée peut poser aux populations vulnérables.

Nos soumissions complètes sont disponibles ici.

Fermer le menu
fr_CAFrançais du Canada