L'ACLC travaille toujours pour protéger vos libertés civiles.

Ci-dessous un liste de toutes nos dernières mises à jour, problèmes, slips et activités.

N'oubliez pas de vérifier souvent pour rester au courant des dernières nouvelles concernant vos libertés civiles.

COVID-19 [feminine

Restez à jour avec toutes les dernières nouvelles de l'ACLC, y compris notre travail de surveillance de la réponse à COVID-19 pour s'assurer qu'elle est basée sur la science et n'est pas inutilement intrusive pour nos libertés

VOIR LES DERNIÈRES MISES À JOUR COVID

   

Fouilles à nu dans les prisons de l'Ontario

21 juin 2022

COVID-19 [feminine

Restez à jour avec tous les derniers travaux que l'ACLC effectue pour surveiller la réponse à COVID-19, en vous assurant qu'elle est basée sur la science et qu'elle n'est pas inutilement intrusive pour nos libertés.

Projet de loi 21

Le projet de loi 21 est une loi qui touche de manière disproportionnée les personnes déjà marginalisées. De nouvelles lois québécoises interdisent aux Canadiens qui travaillent comme enseignants, avocats, policiers et autres de porter des symboles religieux tels que des croix, des hijabs, des turbans et des kippa. Cela affecte non seulement les personnes travaillant actuellement dans le secteur public, mais aussi les jeunes qui aspirent à ces carrières.

Faites le plein de liberté d'expression

L'Assemblée législative de l'Ontario a adopté une loi qui oblige les propriétaires de stations-service à apposer des autocollants avec la ligne du parti gouvernemental sur la tarification de la pollution ou la taxe sur le carbone. Le gouvernement ne devrait forcer personne à partager son message. Si les propriétaires de stations choisissent de ne pas apposer les autocollants, ils peuvent se voir infliger une nouvelle amende chaque jour. C'est ce qu'on appelle le « discours politique forcé ». C'est inconstitutionnel.

Le profilage racial

Waterfront Toronto a passé un contrat avec Sidewalk Labs, le frère de Google, pour créer un projet de ville intelligente au centre-ville de Toronto. Ce projet serait un quartier chargé de capteurs, collectant des données sur les personnes qui vivent, travaillent ou visitent la région. Perdre la capacité d'être un visage dans la foule, et une grande partie de notre vie privée, est ce qui est en jeu. Nous avons donc lancé une action en justice pour réinitialiser le projet.

Droits reproductifs

Le projet de loi 21 est une loi qui touche de manière disproportionnée les personnes déjà marginalisées. De nouvelles lois québécoises interdisent aux Canadiens qui travaillent comme enseignants, avocats, policiers et autres de porter des symboles religieux tels que des croix, des hijabs, des turbans et des kippa. Cela affecte non seulement les personnes travaillant actuellement dans le secteur public, mais aussi les jeunes qui aspirent à ces carrières.

Combattre les fouilles à nu

En 2001, la Cour suprême du Canada a qualifié les fouilles à nu de « l'un des exercices les plus extrêmes du pouvoir policier » et « par nature humiliante et dégradante ». Alors pourquoi le système pénitentiaire fédéral du Canada a-t-il effectué des centaines de milliers de fouilles à nu inutiles depuis lors? Ce ne sont pas des intrusions banales. Les Canadiens purgeant des peines sont forcés de subir des fouilles très invasives dans des situations à faible risque, comme quitter une zone sécurisée, ou même à la sortie de prison. Ces fouilles peuvent infliger de graves traumatismes psychologiques, en particulier pour ceux qui ont des antécédents d'abus. Nous demandons au gouvernement fédéral de mettre fin à ces pratiques néfastes.

Combattre l'isolement

L'isolement cellulaire est la pratique consistant à confiner une personne dans des conditions d'isolement extrême. Faire en sorte que la pratique soit déclarée inconstitutionnelle a été un objectif majeur de l'ACLC et de la BCCLA. Nous sommes allés au plus haut tribunal du Canada pour une confrontation avec le gouvernement fédéral.

La ville intelligente de Toronto

Waterfront Toronto a passé un contrat avec Sidewalk Labs, le frère de Google, pour créer un projet de ville intelligente au centre-ville de Toronto. Ce projet serait un quartier chargé de capteurs, collectant des données sur les personnes qui vivent, travaillent ou visitent la région. Perdre la capacité d'être un visage dans la foule, et une grande partie de notre vie privée, est ce qui est en jeu. Nous avons donc lancé une action en justice pour réinitialiser le projet.

Détachement de la police de Toronto

Waterfront Toronto a passé un contrat avec Sidewalk Labs, le frère de Google, pour créer un projet de ville intelligente au centre-ville de Toronto. Ce projet serait un quartier chargé de capteurs, collectant des données sur les personnes qui vivent, travaillent ou visitent la région. Perdre la capacité d'être un visage dans la foule, et une grande partie de notre vie privée, est ce qui est en jeu. Nous avons donc lancé une action en justice pour réinitialiser le projet.

Droits de protestation et G20

L'Assemblée législative de l'Ontario a adopté une loi qui oblige les propriétaires de stations-service à apposer des autocollants avec la ligne du parti gouvernemental sur la tarification de la pollution ou la taxe sur le carbone. Le gouvernement ne devrait forcer personne à partager son message. Si les propriétaires de stations choisissent de ne pas apposer les autocollants, ils peuvent se voir infliger une nouvelle amende chaque jour. C'est ce qu'on appelle le « discours politique forcé ». C'est inconstitutionnel.

Dernières notes et mises à jour