Événement passé: Parcours 2 Protection de la vie privée 2014

mars 22, 2014

L’Association canadienne des libertés civiles (ACLC), en partenariat avec l’université de Toronto, l’université Ryerson, l’université de Sherbrooke, et le Clinique d’intérêt public et de politique d’internet du Canada Samuelson-Glushko (CIPPIC), a organisé le symposium de recherche Parcours de protection de la vie privée à l’université de Toronto le 21 mars 2014. Plus de 125 participants, représentant de nombreuses disciplines, inclus le monde académique, le gouvernement, les organisations non-gouvernementales, et les acteurs du secteur privé, ont participé à l’évènement au cours duquel les recherches liées à la vie privée financées par le CPVP ont été présentées.

A l’appui du thème «Aider les Canadiens à trouver la voie de la protection de la vie privée», le symposium a été précédé par une discussion table ronde publique le 20 mars 2014, intitulée « Le Canada comme société (émergente) de surveillance : Comment protéger les libertés civiles et la vie privée ?» Le symposium du 21 mars a couvert de nombreux éléments de la protection de la vie privée pour les Canadiens, inclus les problématiques liées aux examens génétiques commerciaux et à la distribution de l’information ; la vie privée à l’intersection public/privé ; la protection de la vie privée en (et hors) ligne ; et la vie privée et les informations financières. L’avocat des droits de la personne Paul Champ a aussi prononcé le discours-thème.

Les Canadiens sont conscients que leurs activités quotidiennes produisent d’énormes quantités de renseignements personnels et des risques pour leur vie privée, mais trouvent qu’il est difficile d’agir sur leurs préoccupations. Le symposium Parcours de protection de la vie privée avait pour objectif de fournir aux Canadiens une meilleure compréhension de la manière dont leur vie privée est en danger, les mesures de protection de la vie privée offertes par la LPRPDE, et des moyens pratiques d’exercer leurs droits à la vie privée. En même temps, le symposium a réuni le réseau canadien des chercheurs de la vie privée, des éducateurs, des avocats et des praticiens, dans le but d’établir des liens et de favoriser les échanges.

 

20 MARs: Table Ronde et Foire de la Vie Privée

« Le Canada comme société (émergente) de surveillance : Comment protéger les libertés civiles et la vie privée ? »
Jeudi 20 mars 2014 – 18h à 20h30
Bissell Building 140 rue St. George

Entre les révélations Snowden, les preuves que des informations médicales sont partagées lors des contrôles de sécurité aux frontières, les questions sur les pratiques de collecte de données par les institutions de sécurité canadiennes, de nombreux faits récents suscitent des préoccupations concernant nos droits à la vie privée. La table ronde était une discussion interactive, avec un modérateur qui a posé les grandes questions et a solicité les opinions d’un groupe d’experts:

  • Jay Stanley, Analyste politique principal, Projet Expression, Vie privée et Technologie, American Civil Liberties Union (ACLU)
  • Sukanya Pillay, Avocate principale et Directrice exécutive, Association canadienne des libertés civiles (ACLC)
  • Colin Freeze, Journaliste, Sécurité nationale, Globe and Mail
  • Modéré par Andrew ClementFaculté de l’Information de l’Université de Toronto

Lors de La Foire de la Vie Privée, des stands ont proposé différentes ressources éducatives concernant la vie privée. Ces ressources incluaient des informations sur les méthodes de cryptage pour le grand public, l’éducation à la vie privée axée sur la jeunesse, des applications pour responsabiliser la surveillance vidéo, la transparence des rapports de télécommunications, et la cartographie interactive. 

Voir les photos

 

21 MARs: Symposium Parcours de protection de la vie privée

« Aider les Canadiens à trouver la voie de la protection de la vie privée »
Vendredi 21 mars 2014 – 8h30 à 17h
Faculty Club de l’Université de Toronto
41 Rue Willcocks, Toronto

Discours de bienvenue

Sukanya Pillay, Avocate principale et Directrice exécutive, Association canadienne des libertés civiles (audio):

Patricia Kosseim, Avocate générale principale et Directrice générale, Direction des services juridiques, des politiques et de la recherche, Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (audio):

Panel 1 — La “vie” privée: Problèmes liés aux examens génétiques commerciaux et à la distribution de l’information

Ce panel a examiné les risques pour la vie privée liés à l’utilisation de services de santé, d’examens et de distribution de l’information du secteur privé. Traditionnellement, les informations concernant la santé sont considérées très sensibles, exigeant un haut niveau de protection lorsqu’elles proviennent du secteur public. Quand des organismes du secteur privé sont impliqués, les citoyens ne sont pas forcément au courant des différents niveaux de protection de l’information accordés à leurs données personnelles.

Introduction par modérateur, Joseph Ferenbok,
Faculté de médecine, Université de Toronto (audio)
Jacquelyn Burkell,
Faculté des études sur l’information et les médias, Université de Western Ontario. “La surveillance cachée des sites Web traitant de la santé des consommateurs.” (audio)
[Téléchargez la présentation – anglais]

[Lisez le rapport final – anglais]

Kieran O’Doherty,
Département de psychologie, Université de Guelph. “Risques d’atteinte à la vie privée des tests génétiques offerts directement aux consommateurs : comment les consommateurs interprètent-ils les risques pour la vie privée associés au partage de leur matériel génétique avec des entreprises privées?” (audio)
[Téléchargez la présentation – anglais]

[Sommaire de projet]

Sukanya Pillay,
Association canadienne des libertés civiles (ACLC). “Tests génétiques en milieu de travail.” (audio)

 

Panel 2 — La vie privée à l’intersection public/privé

Nous vivons dans une société où les lignes entre le public et le privé ne sont pas juste floues, mais, dans certains cas, complètement effacées. Traditionnellement, le traitement, la législation et la mise en application des mesures de la protection de la vie privée sont différents selon si les informations sont collectées dans un cadre public ou privé. Néanmoins, la réalité de notre vie de tous les jours – en ligne, connectée (et surveillée de manière globale) – rend ces distinctions de plus en plus obsolètes. Ce panel a examiné l’intersection du public et du privé, et le besoin d’une protection de la vie privée qui la recouvre.

Introduction par modérateur, Lisa Austin,
Faculté de droit, University of Toronto (audio)
Andrew Clement,
Université de Toronto. “IXmaps : cartographie des risques liés au respect de la vie privée au Canada dans le nuage Internet (audio)

[Téléchargez la présentation – anglais]

[Site web de projet]

Micheal Vonn & Kate Milberry,
BCCLA. “Une carte d’identité nationale discrète?” (audio)
[Sommaire de projet]

[Lisez le rapport final – anglais]

Andrea Slane,
Institut universitaire de technologie de l’Ontario. “Protection de la vie privée et devoir civique : portée légitime de la communication volontaire d’information dans le cadre d’enquêtes aux fins d’application de la loi sur la cybercriminalité.” (audio)
[Sommaire de projet]

[Site web de projet – anglais]

[Article de recherche – anglais]

David LyonScott Thompson et Ciara Bracken-Roche,
Université Queen’s. “Répercussions sur la vie privée de la croissante utilisation de véhicules aériens sans pilote (UAV) au Canada.” (audio)
[Sommaire de projet]

[Téléchargez la présentation – anglais]

Déjeuner et discours-thème: « Stratégies juridiques pour protéger la vie privée à l’ère numérique »

Paul Champ,
Avocat des droits de la personne et du travail, Champ & Avocats (audio)

Panel 3 — La vie privée en (et hors) ligne: Protéger les informations personnelles

A tous les âges, les gens font face à des défis à leur vie privée lors de leurs activités en- et hors-ligne. Le partage des informations personnelles des Canadiens – que ce soit entre les sites de médias sociaux et les publicitaires, ou entre les organismes du secteur privé et les forces du maintien de l’ordre – soulève des inquiétudes concernant la protection de la vie privée. Ce panel a présenté des études sur le besoin de protection de la vie privée dans des situations où des informations personnelles sont partagées et utilisées en- ou hors-ligne.

Introduction par modérateur, Tamir Israel, 
la Clinique d’intérêt public et de politique d’internet du Canada Samuelson-Glushko (CIPPIC) (audio)
Christopher Parsons,
Université de Victoria, “Projet Canadian Access to Social Media Information (CATSMI).” (audio)
[Téléchargez la présentation – anglais]

[Sommaire de projet]

[Site web de projet]

Abby Deshman,
Association canadienne des libertés civiles (ACLC). “Vérificationdes antécédents par la police et secteur privé.” (audio)
[Téléchargez la présentation – anglais]

[Sommaire de projet]

Panel 4 — La vie privée et les informations financières

Les informations financières sont très personnelles, et sont perçues comme nécessitant un haut niveau de protection de la vie privée. Mais ce sont aussi des informations qui sont très demandées par des organismes du secteur privé pour promouvoir leurs services financiers aux gouvernements, aux individus et à d’autres entreprises. Ce panel a présenté des études subventionnées par le CPVP concernant les problèmes actuels dans l’arène financière.

Introduction par modérateur, Ali Miri,
Institut de la Cybercriminalité et de la Vie privée, Université Ryerson (audio)
Alexandre Plourde,
Option Consommateurs, “Les nouveaux services offerts par les agences de credit.” (audio)
[Téléchargez la présentation – anglais]

[Sommaire de projet]

Avner Levin,
Université Ryerson. “Risques de fraude et d’atteinte à la vie privée dans l’industrie du regroupement de comptes.” (audio)
[Téléchargez la présentation – anglais]

[Sommaire de projet]

Arthur Cockfield,
Faculté de droit, Université Queen’s, “Répercussions de la Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) sur les lois sur la protection de la vie privée.” (audio)

[Téléchargez la présentation – anglais]

[Sommaire de projet]

Remarques de clôture

Sukanya Pillay, Association canadienne des libertés civiles (audio)


Le symposium a été financé par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (CPVP); les points de vue exprimés lors de cet évènement sont ceux des participants et ne reflètent pas nécessairement les points de vue du CPVP.