Stop C-4: l'ACLC lance une nouvelle campagne de sensibilisation

Pour coïncider avec l’ouverture du Parlement, l’Association canadienne des libertés civiles a lancé une campagne photo de sensibilisation pour aider à faire connaître et tenter d’arrêter le projet de loi C-4.

Le projet de loi C-4 modifierait la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés canadienne. Le gouvernement essaie de faire passer ce projet de loi qui pourrait conduire à des violations flagrantes des libertés civiles et des droits de la personne des gens venant au Canada.

Les personnes qui ont subi les traumatismes de la guerre, la persécution ou la torture pourraient être détenues à leur arrivée au Canada, et soumises à la discrimination de la part des officiels canadiens. Des personnes innocentes pourraient être enfermées pendant des mois – y compris des enfants, des personnes âgées ou des personnes handicapées.

Le titre abrégé du projet de loi est “Loi visant à empêcher les passeurs d’utiliser abusivement le système d’immigration canadien“, mais presque aucune de ses dispositions n’aide réellement a remplir son objectif supposé de prévention de la contrebande humaine.

L’ ACLC a déjà écrit au Premier Ministre Stephen Harper et au Ministre de l’Immigration, Jason Kenney, leur demandant de retirer ou modifier le projet de loi.

>> Lisez notre lettre au Premier Ministre Stephen Harper
>> Lisez notre lettre au Ministre de l’Immigration Jason Kenney
>> Aller à la page principale de la campagne «Stop C-4»

Avec sa nouvelle campagne photo de sensibilisation, l’ACLC espère que d’autres en apprendront davantage sur le projet de loi C-4, élèveront leur voix contre, et aideront à faire connaître cette campagne.